MOISSONS SANGLANTES. 1933, LA FAMINE EN UKRAINE – Avant-première avec France Télévisions, en présence du réalisateur Guillaume Ribot – le 30 janvier dès 18h30

Description de la conférence

18h30 : MOISSONS SANGLANTES. 1933, LA FAMINE EN UKRAINE – Avant-première avec France Télévisions, suivie directement de la rencontre avec le réalisateur Guillaume Robot – animée par François Aymé.

Entre 1931 et 1933, 4 millions d’Ukrainiens meurent de faim. Cette famine n’est précédée d’aucun cataclysme météorologique, d’aucune guerre. C’est un crime idéologique : décidée par Staline et approuvée par le Politburo la famine vise à punir les paysans ukrainiens qui refusent la collectivisation des campagnes, cultivent un nationalisme puissant et se montrent rétifs à l’idéologie communiste. Cette famine sans précédent dans l’histoire soviétique a pour fonction de briser toutes les oppositions. Comment a-t-elle été mise en œuvre ? Qu’a-t-on su à l’époque ? L’événement le plus important de l’histoire soviétique d’avant-guerre est tabou : toutes les traces en sont immédiatement effacées et les preuves noyées dans un flot de mensonges. Pourtant, en deux ans, cette famine a tué deux fois plus d’Ukrainiens que le goulag a tué de Soviétiques en un demi-siècle. Ce secret d’État particulièrement bien gardé pendant plus de cinquante ans s’est révélé dans toute son ampleur après la disparition de l’URSS, avec l’ouverture des archives. En s’appuyant sur des archives inédites, sur un ensemble de voix singulières, dont celle du journaliste gallois et lanceur d’alerte Gareth Jones, le film de Guillaume Ribot en retrace l’histoire.

Région de Kharkiv / Ukraine / 1933. Des paysans souffrant de la famine quittent leur village pour se réfugier en ville et tenter de trouver de la nourriture.
Photo clandestine réalisée par Alexander Wienerberger ©DAW/BA Innitzer, Wienerberger-Album

Présentation de l’intervenant

Guillaume Ribot est réalisateur-auteur-photographe. Après des études en photographie et en histoire de l’art, il se consacre d’abord à la photographie, et son travail en tant que reporter et sur la Shoah a été publié dans la presse nationale et internationale (Time, Marianne, Paris-Match, Le Monde, New-York Times). Depuis plus de 20 ans, il consacre la plus grande part de son travail à la mémoire. En tant que réalisateur, il a notamment signé les documentaires  : Treblinka – Je suis le dernier Juif (2016) et Vie et destin du Livre Noir (Lauréat 2021 du prix du meilleur documentaire au Fipadoc de Biarritz).

Présentation du film

Moissons sanglantes. 1933, la famine en Ukraine.

De Guillaume Ribot. France. 2022. 1h08. Documentaire. Format : DCP. Copie : ZED.

Gareth Jones, un jeune journaliste gallois, pénètre clandestinement en Ukraine en mars 1933. La région connaît alors une famine totalement inédite aussi bien par son ampleur que par ses causes. Cette famine tenue secrète et décidée par Staline est politique. À son retour, le journaliste alerte le monde mais les mensonges et les manipulations soviétiques triomphent. C’est l’histoire du pouvoir de l’enquête et de la parole contre celui de l’appareil d’État. C’est l’histoire d’un crime et d’un mensonge de masse.