[Ciné-Conférence] They shot the piano player – Dimanche 25 février à 18h30 – conférence musicale d’Eduardo Lopes + apéro offert – 6 €

Séance en partenariat avec CINA, l’association des Cinémas Indépendants de Nouvelle Aquitaine

Séance avec conférence musicale d’Eduardo Lopes, chef d’orchestre.

They shot the piano player, de Fernando Trueba et Javier Mariscal, animation, documentaire, musical, Espagne, France, Portugal, 2024, 1h44, film soutenu par la Région Nouvelle Aquitaine

Un journaliste de musique new-yorkais mène l’enquête sur la disparition, à la veille du coup d’État en Argentine, de Francisco Tenório Jr, pianiste brésilien virtuose. Tout en célébrant le jazz et la Bossa Nova, le film capture une période éphémère de liberté créatrice, à un tournant de l’histoire de l’Amérique Latine dans les années 60 et 70, juste avant que le continent ne tombe sous le joug des régimes totalitaires.

L’intervenant :

Eduardo Lopes est né à Rio de Janeiro, Brésil. Instrumentiste, chef et compositeur, il fait ses débuts dans son pays à la tête de nombreux ensembles avec lesquels il a créé des œuvres, spectacles, obtenu des prix, enregistré des disques et réalisé des tournées internationales.
En 1992, lauréat d’une bourse d’études de 5 ans de l’Association Française d’Action Artistique, il s’installe en France et obtient le DNESM en direction aux conservatoires supérieurs de Paris et Lyon. Depuis, son travail se partage entre Europe, Afrique et Amériques. Son répertoire va du lyrique au symphonique, en passant par l’oratorio et la musique contemporaine, domaine dans lequel il a plus d’une centaine de créations mondiales et premières françaises à son actif comme par exemple : Die Weisse Rose de Udo Zimmermann (Opéra National de Lyon) Mass de Leonard Bernstein (Aix) ou encore Madrigali (CD Aeon – recompensé 5 diapasons) de Daniel D’Adamo (Royaumont), parmi tant d’autres. À cheval sur deux mondes, Eduardo Lopes nourrit sa pédagogie par ses expériences d’interprète et de compositeur… et réciproquement. Sur son site web, on peut le voir diriger avec brio les « Bachianas brasileiras » de son compatriote Villa-Lobos avec l’Orchestre national de Lyon, mais aussi « Petrouchka » de Stravinski avec le Janacek Philharmonika ou encore « le Chant de la Terre » de Mahler, dans la version de chambre de Schoenberg, avec l’Ensemble instrumental de Barcelone qu’il a lui-même fondé.

En tant que chef régulier ou invité il a collaboré avec grand nombre d’institutions et formations. Il enseigne la direction aux conservatoires de Rio de Janeiro, Bordeaux (PEA), Pôles Supérieurs d’Aquitaine et Poitiers.

https://eufoniabordeaux.fr/artistes/eduardo-lopes/
Chloé